En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > LITTÉRATURE > Mythologies et contes > La véritable histoire des contes de fées
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

La véritable histoire des contes de fées

Julie Grêde

Jourdan
Format: ePub

Lire un extrait    

Prix :
8,99

Ajouter au panier
Et si on comparait les dessins animés dessins avec les oeuvres originales dont ils sont tirés ?

Et si Walt (de là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux oeuvres originales... Serait-il obligé de conclure que les contes cruels écrits à l’origine pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus, sous son regard, des contes de fées pour endormir nos enfants ? Dans les « vrais contes », ceux dont s’inspirent régulièrement Walt et ses successeurs, les happy ends ne sont pas du tout légion. Les morales sont sans concession, cruelles.
Saviez-vous que...
- Chez Andersen, la petite sirène n’épouse pas le prince Éric ? Délaissée, elle devient écume plutôt que de sacrifier celui qu’elle aime.
- La Blanche-Neige du conte n’a que 7 ans et que si sa belle-mère désire ses poumons, et non son coeur, c’est pour s’en goinfrer ?
- La Belle au Bois dormant n’est pas embrassée, mais violée par son prince dans son sommeil ? De cette « union » naîtront des jumeaux… que sa belle-mère cannibale tentera de dévorer.
- Les belles-soeurs de Cendrillon n’hésitent pas à se mutiler les pieds à l’aide d’un couteau de boucher afin de les faire entrer dans la pantoufle de vair ?
- Pinocchio est loin d’être un gentil petit garçon ? Il laisse Gepetto se faire emprisonner pour maltraitance et écrabouille Jiminy Cricket à l’aide d’un maillet…
Et non, désolé, ils ne vécurent pas heureux jusqu’à la fin des temps !

Grâce à cet ouvrage, découvrez ce qu'étaient à l'origine les contes de fées qui ont bercé notre enfance : des histoires cruelles destinées à préparer les enfants à un monde difficile.

EXTRAIT

Si vous n’êtes pas lassés de m’écouter… conter, poursuivons avec le conte des Grimm. Nous avons toujours ce roi et cette reine qui se languissent d’avoir un enfant… quand une fille arrive. Les « marraines » sont ici des « femmes sages » du royaume et sont non pas sept, mais treize. Douze seulement sont invitées au baptême parce que le couple royal ne possède que douze assiettes en or. Ces braves femmes offrent des dons à l’enfant : la Vertu, la Beauté, la Richesse… Lorsque la onzième invitée a fait son don, la non-invitée débarque. Elle est vexée et lance sa malédiction : la piqûre au fuseau et la mort en résultant. Vient alors le tour de la douzième femme sage, elle tourne son offrande de telle sorte qu’elle adoucit le sort qui vient d’être lancé : la princesse ne mourra pas, mais dormira cent ans.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Julie Grêde, après des études de lettres, devient libraire pendant plusieurs années avant de se consacrer à l’écriture. Les histoires, les livres, les contes et légendes bercent sa vie depuis toujours. Elle a décidé de les retrouver dans leur version originale.

Ceux qui ont été intéressés par La véritable histoire des contes de fées ont aussi consulté :