En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > SAVOIRS > Histoire et Géographie > Histoire > Brève relation du voyage de la Nouvelle-France
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Brève relation du voyage de la Nouvelle-France

Sébastien Côté

Hermann
Format: PDF

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
9,99

Ajouter au panier

Le 3e jour de juillet, nous sortîmes de Tadoussac et nous allâmes mouiller à l’Échafaud-aux-Basques. C’est un lieu ainsi appelé, à cause que les Basques viennent jusque-là pour prendre des baleines. Comme il était grand calme et que nous attendions la marée, je mis pied à terre : je pensai être mangé des maringouins. Paul Lejeune, Brève relation du voyage de la Nouvelle-France

Près de quatre siècles après sa première édition, il convient de placer la Brève relation du voyage de la Nouvelle-France aux côtés des Voyages de Champlain et du Grand Voyage du pays des Hurons de Sagard. Précieux témoignage des balbutiements de la colonie canadienne et des rapports franco-autochtones dans la vallée laurentienne, cette relation inaugurale étonne tant par son registre intimiste et sa liberté de ton que par l’acuité du regard de Lejeune et la richesse des sujets qu’il aborde.

Sébastien Côté est professeur de littérature à l’Université Carleton (Ottawa) et spécialiste de la Nouvelle-France. Auteur de L’Ethnologie détournée?: Carl Einstein, Michel Leiris et la revue Documents et de nombreux articles d’histoire littéraire, il a codirigé le volume Relire le patrimoine lettré de l’Amérique française et le dossier «?Barbaries, sauvageries???» (revue Dix-huitième siècle, no 52). Actuellement, il édite le manuscrit anonyme des Lettres canadiennes (1700-1725), une anthologie de comédies françaises du XVIIIe siècle puisant à l’exotisme canadien.

Ceux qui ont été intéressés par Brève relation du voyage de la Nouvelle-France ont aussi consulté :